Port de Santorin

Voici la plus spectaculaire des îles grecques, avec ses plages de sable noir et ses falaises striées de couches de lave plongeant dans la mer. Son énorme cratère marin suscite l’émerveillement de tous ses visiteurs.
De toutes les îles des Cyclades, Santorin est considérée comme la plus impressionnante. Ancien volcan actif, elle était connue sous le nom de Stongyle, ou Ile Ronde. Autour de 1500 avant J.-C., le volcan entra en éruption avec une telle force que le centre de l’île explosa littéralement, laissant un cratère submergé. Les petits villages de l’île ont été préservés par les cendres, et les récentes découvertes réalisées ont dévoilé un aperçu fascinant de la vie quotidienne 3500 ans plus tôt. Le relief sombre de Santorin fait ressortir des bâtiments cycladiques simples, resplendissants à la lumière du soleil. Le sol volcanique riche est idéal pour les vignes et le vin produit est réputé pour son « goût volcanique ». La ville de Thíra, ou Fira, est perchée en haut d’une falaise formant partiellement le bord d’une caldeira aujourd’hui éteinte. Site archéologique pittoresque, il transmet un charme et une atmosphère de loisirs pouvant être attribués à un art de vivre grec plaisant. L’lle de Santorin est peut-être la plus époustouflante de toutes les îles grecques. Vers 1500 avant Jésus Christ, une éruption volcanique détruisit le centre de l’île, y laissant un cratère bordé de falaises qui entourent le port formé par le chaudron du volcan. Callisti : son nom grec, à l'origine signifiait "la plus belle". En effet, Santorini est une des plus envoûtantes des splendides îles de l'archipel des Cyclades et, en raison de sa conformation particulière qui la rend unique en son genre, c'est également l’une des plus prisées des touristes qui sont amants de la Grèce.
 
Sur la base des enquêtes géologiques ayant porté sur son territoire, Santorini serait le résultat d'une très violente explosion volcanique : l’île serait ainsi, en pratique, la partie inférieure d’un volcan qui, en raison d'une éruption, a engendré les deux autres îles dans lesquelles Santorini se prolonge, Aspronissi et Terrasia, en en modelant les contours et le relief.
Santorini, sur ses 69 kilomètres de côtes offre une variété impressionnante de paysages : le littoral occidental est formé de rochers vertigineux qui descendent à pic sur une mer cristalline, tandis que la côte orientale s'étale avec plus de douceur en formant une plaine très fertile et quelques criques délicates dont se détache le massif de Profitis Ilias.
Mais ce n'est pas seulement sa nature qui la rend si plaisante pour les touristes.
La seconde caractéristique de Santorini lui vient de son histoire très intense : des fouilles archéologiques récentes ont confirmé que l’île fut occupée par les Phéniciens mais que ses côtes furent sans aucun doute déjà habitées au cours de la préhistoire.

Selon les chercheurs, l'explosion du volcan aurait eu lieu aux alentours de 1500 avant le Christ : à partir de là, une seconde vie commença pour l’île, qui fit l'objet de batailles en raison de sa position militaire et stratégique importante.
Les Spartes tout d’abord, les Athéniens ensuite, de même que, par après, les Byzantins et les Turcs la convoitèrent.
 
A peu de distance de la plage rose de Akrotiri, l'une des plus belles et des plus invitantes de l'île, se dressent les ruines de Thera.
La ville préhistorique est une sorte de petite Pompéi : c'est ici que se concentrait la population lorsque le volcan qui dominait l’île explosa.
Les premières fouilles, commencées en 1967 sous la direction de Marinatos, se poursuivirent par après avec Doumas et continuent encore aujourd'hui.
Les découvertes révèlent l’existence d’une ville très riche et très dynamique, ensevelie sous les cendres.
 
Parmi les objets de céramique, les ustensiles en pierre et en bronze, les bijoux et les petites oeuvres d’art, on distingue des fresques qui attestent du niveau artistique élevé qui régnait dans l'île.
Selon certains chercheurs, Thera n'était rien d'autre que la mythique Atlantide, cette terre porteuse d’une civilisation plus évoluée qui fut détruite par un raz-de-marée et ensevelie sous l’eau et les cendres.
Le village d’Oia offre par contre une idée de la vie traditionnelle de Santorini : les maisons, peintes en jaune vif, avec leur toit en forme de coupole de couleur cobalt, se détachent sur de petites rues étroites en marbre.
A chaque tournant se présente le décor d’une photo mémorable, entre la mer, les autres îles de l'archipel et les promontoires sur la mer.
 
 

Rejoindre le port de Santorin


Croisière au départ de Santorin

    Aucune croisière au départ de ce port actuellement.

Croisière avec une escale à Santorin

OCÉANIA CROISIÈRES
40 Bd de la République - 06240 BEAUSOLEIL - FRANCE
Tél. : +33 4 92 10 72 72 - Fax : +33 4 92 10 75 30 - E-mail : oceania@monacruises.com