Le Pirée/Athènes

Berceau de la civilisation grecque et d’une culture qui se présente comme étant l’une des plus puissantes et importantes de l'histoire, Athènes est aujourd'hui une métropole qui abrite pratiquement 6 millions d'habitants.
En réalité, nonobstant son ampleur (Le Pirée, la zone maritime, est désormais considéré comme faisant partie intégrante de la ville), toute la vie politique et administrative de la capitale et donc du pays lui-même se concentre dans une portion de quelques mètres carrés entre la place Syntagma (Place de la Constitution), l’Acropole et Place Omonia.
La capitale grecque se situe au bord du golfe Saronique, dans l’est du pays. Elle porte un nom pluriel par référence aux premiers villages entourant l’Acropole. Vous serez sûrement envoûté par ce plateau rocheux aux monuments inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. En contrebas, vous aurez l’occasion de visiter l’un des quartiers les plus vivants d’Athènes : Plaka. Il vous révélera un enchevêtrement de ruelles colorées qui embaument la moussaka et les crevettes à l’ail en soirée. Pour ne rien rater de l’éblouissant passé culturel de la ville, vous pourrez faire halte au musée national archéologique, ou encore au musée d’Art cycladique.
Le lieu central de la civilisation grecque est bien évidemment représenté par l’Acropole, une sommité calcaire qui s'élève à 60 mètres au-dessus d’une petite plaine aride qui domine la ville, lieu abrité et prêt à servir de refuge, autour du palais fortifié. Le premier temple dédié à Athéna donna lieu à la transformation de la forteresse en un sanctuaire, où la beauté pris le pas sur le culte même de la divinité.
Le musée de l’Acropole regroupe tout ce qui a été trouvé sur l’Acropole, autour de laquelle on peut admirer l’Odeon d’Hérode Atticus, le théâtre de Dionysos, la Colline des Muses, l’Agora qui fut, en des temps reculés, le centre de la vie sociale, le temple d’Héphaïstos, l’église des saints Apôtres.
Il ne faut absolument pas se faire de souci en ce qui concerne les repas : la particularité de la cuisine grecque est de regrouper de très nombreux petits plats qui accompagnent le met principal, d'habitude de la viande.
Il faut absolument essayer le baklava, la pâtisserie traditionnelle et très collante, au goût de miel.
Pour ceux qui aiment faire du shopping, il est indispensable de faire au moins une visite aux petits marchés traditionnels athéniens.
A quelque distance de la ville, on trouve l'une des réalisations les plus intéressantes de l'histoire de l'homme : le canal de Corinthe.
Une œuvre réellement "folle" commencée (comme par hasard !) sous Néron et qui ne fut achevée qu'au siècle dernier.
On y remarquera les forums, qui, en raison de leur amplitude et de leur richesse, inspirèrent les Romains, même si ceux qu’ils créèrent sont probablement moins intéressants que ceux de l'antique Corinthe.
A l'instar de Rome et de Jérusalem, Athènes se distingue par son passé glorieux, même si bien peu de visiteurs éprouvent le coup de foudre pour la ville moderne. La plupart des touristes en restent à l'image d'une ville recouverte du nefos (brume de pollution), où dominent les grands immeubles d'habitation construits à la hâte pour accueillir les vagues de réfugiés d'Asie Mineure en provenance de la Turquie en 1922. Pourtant, derrière ces aspects peu engageants se cache une ville dont le délabrement même n'est pas sans charme. Aux balcons de chaque appartement fleuris.

Océania Croisières
40 Bd de la République - 06240 BEAUSOLEIL - FRANCE
Tél. : +33 4 92 10 72 72 - Fax : +33 4 92 10 75 30 - E-mail : oceania@monacruises.com